Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une information judiciaire pour harcèlement moral, abus de faiblesse, abus de biens sociaux, banqueroute et recel, visant la Scientologie ainsi qu'une société de bâtiment, a été ouverte par le parquet de Versailles, a-t-on appris ce mercredi de sources judiciaires.

La justice avait été saisie en juin 2014 par une douzaine de salariés d'une société spécialisée dans l'aménagement de combles, Arcadia, basée à Voisins-le-Bretonneux (Yvelines), au sud-ouest de Paris, qui estimaient que la direction de leur entreprise avait été «infiltrée» par des membres de la Scientologie. Les plaignants affirment notamment avoir été forcés de suivre des formations dispensées par des membres supposés de la Scientologie, «omniprésente» selon eux dans la société depuis plusieurs années.

Première étape importante



«L'ouverture de cette information judiciaire est une première étape importante. Ça démontre le sérieux des accusations», s'est réjoui l'avocat des plaignants, Me Olivier Morice, selon qui «l'infiltration» de la mouvance scientologique dans l'entreprise a été «très préjudiciable» aux salariés.

Dans leur plainte, les salariés avaient évoqué une «sujétion psychologique», un «dénigrement de l'équipe commerciale» comparée à des «enfants gâtés» ou des «pisseuses en chaleur». «Déstabilisés et constamment sous pression, les salariés doivent coopérer ou sont définitivement écartés de l'entreprise», avaient-ils encore expliqué, en estimant que «l'infiltration» avait pour but de «piller financièrement» l'entreprise. Au total, selon eux, entre 1 et 2 millions d'euros auraient été détournés.

«Aucune information à ce sujet»



Une enquête préliminaire, ouverte en juillet 2014, avait été confiée à un service spécialisé, la cellule d'assistance et d'intervention en matière de dérives sectaires (Caimades), qui dépend de l'office central de répression des violences aux personnes. L'information judiciaire, ouverte le 25 août, a été confiée à deux juges d'instruction de Versailles. «Elle ne vise, pour l'instant, que des faits, qui ne sont pas encore juridiquement imputés à des sociétés, puisqu'aucune mise en examen n'a encore été décidée», a expliqué une source proche du dossier.

Le président de l'Union des Eglises de scientologie de France, Eric Roux, a dit n'avoir «aucune information à ce sujet» et n'avoir «jamais été entendu dans cette affaire», mais a affirmé être «à la disposition de la justice si besoin». «La plainte de la partie adverse permet de donner une médiatisation à quelque chose qui n'en aurait pas si ne c'était pas l'Eglise de scientologie. On fera avec», a-t-il ajouté.


Les ex-salariés attendent maintenant des condamnations



« C’est ce que l’on espérait, souffle Franck, un ex-salarié d’Arcadia. Nous avons porté plainte pour que cela ne se reproduise pas. Ce qui s’est passé est honteux et nous attendons maintenant des condamnations », ajoute l’ancien commercial, qui se souvient de réunions où « des photocopies d’ouvrages de Scientologie étaient distribuées. Si quelqu’un protestait, il était mis au placard ou renvoyé. »

Même écho auprès de Vincent, un ex-collègue qui comme d’autres a vécu des moments où selon certains témoignages « ils étaient mis plus bas que terre. Ils avaient même réussi à modifier notre façon de parler ». « L’ouverture d’une information judiciaire, c’est un nouveau pas mais maintenant on compte sur la justice pour que les condamnations soient exemplaires. Ce qui s’est passé n’arrive pas qu’aux autres », assène l’ancien salarié, qui a recréé une société avec deux anciens collègues.

http://www.leparisien.fr/voisins-le-bretonneux-78960/yvelines-la-scientologie-visee-par-information-judiciaire-pour-harcelement-moral-16-09-2015-5097961.php

Voir également l'article de BFMTV

Scientologie: information judiciaire ouverte pour harcèlement moral et abus de faiblesse                         

 



 

Yvelines : la Scientologie visée par information judiciaire pour harcèlement moral
Tag(s) : #secte, #scientologie, #Arcadia
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :