Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les autorités turques ont ouvert lundi une enquête contre des avocats qui avaient critiqué le plus haut responsable musulman du pays pour avoir tenu des propos jugés homophobes, à l'origine d'une polémique qui ne cesse d'enfler.

L'affaire a débuté vendredi avec un sermon prononcé par le chef de l'autorité des affaires religieuses (Diyanet), Ali Erbas, à l'occasion du début du mois sacré du jeûne du ramadan. "L'islam considère la fornication comme l'un des plus grands péchés et condamne l'homosexualité", car "elles apportent avec elles les maladies", a déclaré M. Erbas dans cette adresse aux fidèles, mentionnant notamment le virus du sida.

Ces déclarations ont très vite tourné en boucle sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes dénonçant les propos "haineux" de M. Erbas ou lui reprochant de "diviser au lieu de rassembler" en ces temps de pandémie de coronavirus. Le mot-dièse "Dégage en Arabie saoudite" était l'un des plus partagés lundi sur Twitter en Turquie.

De l'autre côté, la présidence turque et les médias progouvernementaux ont lancé une campagne de soutien à Ali Erbas, estimant qu'il n'avait fait qu'énoncer des principes du Coran ou dénonçant des "attaques contre l'islam". Des milliers d'internautes lui exprimaient leur soutien en utilisant le mot-dièse "Ali Erbas n'est pas seul".

Dans ce contexte, le barreau d'Ankara, l'une des plus puissantes associations d'avocats du pays, a fait part dans un communiqué publié dimanche de sa "sidération" et dénoncé les "déclarations d'un autre âge" de M. Erbas. Il n'en fallait pas plus pour conduire le procureur général d'Ankara à ouvrir lundi contre ces avocats une enquête pour "dénigrement des valeurs religieuses".

La suite

Polémique autour de propos jugés homophobes d'un religieux
Tag(s) : #secte, #religion, #islam, #islamisme, #homophobie, #intégriste

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :