Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’épiscopat catholique polonais a appelé le pays à se retirer d’une convention européenne sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, avertissant qu’elle « introduit l’idéologie du genre ».

Leur appel intervient dans un contexte de reprise du débat sur le traité, connu sous le nom de Convention d’Istanbul. En juillet, le ministre de la Justice a entamé le processus de retrait de la Pologne, affirmant que le traité « promeut les LGBT ». La question a ensuite été envoyée par le Premier ministre à la Cour constitutionnelle pour obtenir un avis.

Dans leur déclaration, le chef et le directeur adjoint de la Conférence épiscopale polonaise (KEP), l’organe central de l’Église catholique en Pologne, disent qu’ils « accueillent favorablement l’émergence d’un... l’initiative de mettre fin à la Convention d’Assistan ».

Les signataires, les archevêques Stanisław Gądecki et Marek Jędraszewski, notent qu’ils soutiennent la tentative de la convention de « combattre la discrimination résultant de différences de sexe – c’est-à-dire les différences biologiques entre une femme et un homme ».

Cependant, ce à quoi ils s’opposent, c’est le fait qu’en plus de cet objectif, la convention « introduit des éléments d’idéologie de genre » en cherchant à établir l’idée d’identités « socialement construites » plutôt que de les identités biologiquement définies.

La suite en anglais

Les évêques polonais appellent au retrait de la Convention européenne sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes.
Tag(s) : #secte, #religion, #Catholicisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :