Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des proches d’adeptes des théories du complot sur la COVID-19 se tournent vers des organismes dédiés à la radicalisation et aux sectes pour obtenir de l’aide.

Au Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRVM), on note ce phénomène nouveau, sans toutefois révéler le nombre de demandes reçues. «Étant donné que les gens font appel à nos services sur une base volontaire, ces chiffres ne sont pas représentatifs de la population et c’est pour cette raison qu’on ne les divulgue pas aux médias», explique Margaux Bennardi, coordonnatrice de l’accompagnement et de l'engagement communautaire au CPRMV. 

Bien sûr, des Québécois croyaient aux conspirations avant la pandémie. «Par exemple, à l’extrême droite, on pouvait avoir des théories du complot telles que: ce sont les Juifs qui contrôlent les médias», illustre Mme Bennardi.  

«Mais c’est sûr qu’avec la pandémie, les facteurs de vulnérabilité tels que l’isolement, la perte d’emploi, l’anxiété, l’omniprésence du sujet dans les médias, font en sorte que des personnes qui, à l’époque, n’adhéraient pas à ce type de complots là ont commencé à y adhérer», remarque-t-elle.  

La suite

Des conspirationnistes inquiètent leurs proches
Tag(s) : #sciences, #manipulation mentale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :