Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un imam de 33 ans est poursuivi à la suite de vidéos publiées sur TikTok dans lesquelles il revient sur l’attaque survenue devant les ex-locaux de Charlie Hebdo.


Des vidéos publiées sur TikTok dans lesquelles il revenait notamment sur l’attaque terroriste survenue le 25 septembre dernier devant les anciens locaux de Charlie Hebdo.

Poursuivi pour « apologie publique d’un acte de terrorisme », Luqman Heider, 33 ans, un imam officiant la mosquée Quba de Villiers-le-Bel (Val-d’Oise), a été placé en détention provisoire dans l’attente de son jugement devant le tribunal correctionnel de Pontoise le 12 novembre.


« Attaquer les non-musulmants, les mécréants »


La justice lui reproche la publication de trois vidéos sur la plateforme qui compte 4 millions d’utilisateurs en France. Dans la première, mise en ligne le 9 septembre, il revient sur les caricatures que Charlie Hebdo s’apprête à publier soulignant que « les fidèles musulmans sont prêts à se sacrifier pour le prophète », note Le Parisien.
Le lendemain, il parle « d’attaquer les non-musulmans, les mécréants », et de « les envoyer aux enfers ».  Enfin, le 25 septembre dernier, il rend hommage à celui qui a perpétré l’attaque terroriste devant les anciens locaux de Charlie Hebdo et se félicite des répercussions de son acte. Des propos que l’imam a reconnu.
En situation irrégulière


Ce dernier, qui prêchait occasionnellement à la mosquée, donnait des cours de Coran à des enfants âgés de 6 et 11 ans.
Arrivé en France en octobre 2015, se trouvait par ailleurs en situation irrégulière ayant fait l’objet de deux obligations de quitter le territoire français. Il venait d’effectuer des démarches pour obtenir un titre de séjour.

Source

Val-d’Oise. Un imam de Villiers-le-Bel placé en détention provisoire pour apologie du terrorisme
Tag(s) : #secte, #religion, #islam, #islamisme, #intégriste, #attentats, #Charlie Hebdo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :