Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les adeptes sont séduits par le charisme du leader, par son message, par le groupe, puis détruit ou déstructurés, et entièrement reconstruits. Ils deviennent, à leur insu, des inconditionnels prêts à croire, dire et faire tout et n'importe quoi. C'est par exemple le discours de Michel Potay qui en fait un être charismatique autoproclamé prophète qui aveuglent les adeptes de la secte la mission d'Ares. En effet, d'après l'UNADFI [14] « en 1974 M Potay se dit être témoin de quarante apparitions de Jésus Christ, de nuit, à son domicile d'Arès, une ancienne hôtellerie isolée, aux murs élevés devenue « la Maison de la Révélation ». Dès lors, Michel Potay ne se considère plus comme évêque mais comme « un pèlerin qui a rencontré son Seigneur à Arès. » Les quarante révélations seront retranscrites en versets réunis en quarante chapitres dans un opuscule « l'Évangile donné à Arès ». Cet Évangile « prend place parmi les Écritures Saintes » et « vient les parfaire ». Le témoin s'y situe au terme de la lignée des Prophètes, Moïse, Isaïe, Elle, Jésus et Mahomet (...). En 1977, Frère Michel annonce que Dieu, cette fois-ci, s'est manifesté à cinq reprises. En 1978 paraît "Le Livre" des messages dictés par Dieu, cinq « théophanies » regroupées en 50 chapitres. En 1984, "La Révélation d'Arès intégrale" est publiée, comprenant l'évangile donné à Arès" et "le Livre", base de la doctrine du groupe. Cette révélation sacralise le lieu et Arès devient alors centre de pèlerinage ».

Tag(s) : #secte, #escrocs sectaires, #pelerins d'ares, #revelation d'ares, #michel potay, #manipulation mentale, #miviludes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :