Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le grand entretien. Alors que quatre Français sur dix ont recours aux médecines dites douces ou alternatives, l’ancien magistrat Georges Fenech dénonce dans un essai (1) l’infiltration des communautés pseudo-thérapeutiques par les sectes. Un véritable cri d’alarme.

Plus que les sectes, ce sont leurs moyens de recrutement qui vous inquiètent. Pourquoi ?

Georges Fenech : « Il faut savoir que 40 % des signalements faits à la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) portent sur des questions de santé. Il convient donc d’être très vigilant, d’autant que les organisations sectaires ont des moyens fantastiques d’infiltration et de connexion à la population grâce à Internet. Par exemple, si vous tapez le mot “cancer” dans un moteur de recherche, les sites officiels arrivent en troisième position. Vous aurez d’abord toutes les offres pseudo-thérapeutiques et alternatives à la médecine conventionnelle. Il y a une grande habileté des milieux sectaires et des charlatans à utiliser la toile avec des renvois, des liens et des forums de discussion. C’est très professionnalisé. »

Comment expliquez-vous cet engouement des Français pour ces pratiques non reconnues scientifiquement ?

« Cela ne date pas d’aujourd’hui ! C’est une lame de fond qui nous vient des États-Unis depuis le mouvement New Age des années 60. On ne peut pas en vouloir à des gens qui souffrent de pathologies de vouloir tenter le tout pour le tout. Mais les faits d’actualité contemporains qui expliquent cet engouement, et qui se traduisent par une déconsidération de la médecine conventionnelle, sont d’abord les grands scandales sanitaires comme le sang contaminé ou le Médiator ; il y a aussi le fait que la médecine a trop longtemps considéré le patient comme un malade “organique”, sans le considérer dans sa personnalité totale.

La suite

 

Pour Georges Fenech, « il y a des pratiques dangereuses derrière les médecines parallèles »
Tag(s) : #sectes, #secte, #sciences, #escrocs, #escrocs sectaires

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :