Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hélène Rouquette-Valeins

Le Fait du Jour

croyances. Les déclarations de la conseillère de Nicolas Sarkozy sur les sectes provoquent de violentes réactions. Y compris dans notre région

Jacky Cordonnier, historien des religions et membre de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), suit de près la polémique qui ne cesse de monter depuis que notre confrère VSD a publié, dans sa dernière édition, les propos d'Emmanuelle Mignon, directrice de cabinet du président de la République. À l'intérieur d'un reportage consacré à la Scientologie, la conseillère de Nicolas Sarkozy pour les questions religieuses (lire ci-dessous) prononce deux phrases qui ont mis vent debout une partie de la classe politique. En France, les sectes sont un non-problème , assure-t-elle. Avant de répondre non à la question : Le gouvernement a-t-il l'intention de supprimer la Miviludes ? , mais d'ajouter : À part publier des rapports annuels, la Miviludes ne fait rien. Et de reprendre l'idée avancée il y a quinze jours par Mme Alliot-Marie de la rattacher au ministère de l'Intérieur.

1 Pourquoi la polémique a-t-elle pris une telle ampleur ?

S'exprimer, c'est un métier. On ne passe pas de l'ombre à la lumière sans éclats. Le tacle ne vient pas d'un député de gauche. Mais de l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, déplorant un genre de polémique dont on se passerait en période électorale. Emmanuelle Mignon a d'abord tenté de calmer le jeu en démentant avoir prononcé la phrase sur le non-problème . Mais c'est Nicolas Sarkozy qui est monté au feu, en déclarant au cours de son déplacement dans le Pas-de-Calais : Les activités sectaires sont inacceptables, inadmissibles. Il faut faire preuve de la plus grande fermeté. Un bémol qui ne convainc pas ceux qui soupçonnent le chef de l'État de vouloir s'en prendre à la loi de 1905 et à la laïcité de l'État. Emmanuelle Mignon est télécommandée, assure Jacky Cordonnier. Il veut américaniser la société française. Après avoir reçu Tom Cruise, membre de l'Église de scientologie, il a aussi accueilli longuement à l'Élysée le responsable de la Méditation transcendantale. L'historien y voit une remise en cause des piliers de la République . La laïcité, ajoute-t-il, est la seule question sur laquelle droite et gauche sont d'accord. Daniel Picotin, président d'Info Sectes en Gironde a été l'un des 30 parlementaires à l'origine du travail contre les sectes de 1995. De semaine en semaine, Sarkozy lance des ballons d'essai. Cette fois-ci, c'est époustouflant, nous sortons du champ républicain. L'historien Odon Vallet estime, lui, que les déclarations officielles sur la laïcité positive, le curé supérieur à l'instituteur, etc., s'inscrivent dans le courant néoconservateur américain , et il craint qu'une révision de la loi de 1905 n'ouvre un boulevard à tous ceux qui rêvent de prosélytisme . Quand à Mgr Jacques Blaquart, évêque auxiliaire de Bordeaux, il assure que les sectes sont contraires aux valeurs du vivre-ensemble, et (que) l'Église soutient le combat contre les dérives sectaires .

2 Un combat mené de façon permanente

C'est en 1995 que la commission parlementaire d'une trentaine de députés dresse la liste des quelque 173 associations qualifiées de sectes . Je préfère dire « dérives sectaires » , corrige Maïthé Maleck-Rassoul, présidente en Gironde de l'Union des associations de défenses des victimes de sectes. Il y a des départements où les Témoins de Jéhovah sont considérés comme une association cultuelle. Quant à Daniel Picotin, il défend l'action de la Miviludes. Contrairement à ce que prétend Mme Mignon, riposte-t-il, son bla-bla est pour le moins utile, et elle coordonne l'action de l'État. De plus, c'est l'enfant du travail parlementaire de l'époque. La dernière étude parlementaire, publiée en 2006, s'intitule Enfance volée. Les Mineurs victimes des sectes .

3 Comment s'organise la lutte dans la région

L'Udafei et Info Sectes reçoivent les familles et font remonter les informations. Elles travaillent souvent avec le CCMM (Centre contre les manipulations mentales). Un de ces bénévoles rappelle que trois éléments doivent alerter l'entourage : un changement brusque de comportement, la rupture avec la famille, et des dépenses inusitées. À Info Sectes, on précise suivre de près ce qui se passe dans la région, où les plus importantes (sectes) ont pignon sur rue : Scientologie à Bordeaux, Nouvelle Acropole à Bordeaux, et à Bayonne et Biarritz, où l'association vient d'acheter une maison, les raéliens et l'oeuvre du pèlerinage d'Arès, qui est la seule secte internationale dont le siège est en Gironde. Et notre interlocuteur de préciser : Le paysage évolue. La mouvance permissive autour des thérapeutes et des médecines alternatives prend de plus en plus de place. Ainsi que tout ce qui tourne autour du new age.

Archives du journal Sud-Ouest. 2008

Tag(s) : #sectes, #Emmanuelle Mignon, #CCMM, #pèlerinage d'Arès, #raéliens, #escrocs sectaires
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :