Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tom Cruise et John Travolta sont scientologues. Madonna donne dans la Kabale. C’est à croire que les sectes sont partout aux États-Unis.

Ce n’est pas qu’une impression, les chiffres parlent. Comptons ce qu’ils appellent "églises", et que selon les cas nous appelons souvent "sectes", comme la Scientologie ou les Témoins de Jéhovah. Il existe plus de 80 églises rassemblant plus de 60.000 membres. Elles regroupent les grandes religions monothéistes - et leurs kyrielles de variantes notamment chez les protestants - ainsi que le bouddhisme. La dernière estimation porte à 450.000 le nombre d’églises, toutes catégories confondues.

Voyons maintenant les Américains eux mêmes : sur une population de plus de 320 millions d’habitants, un sondage montre que seuls 16% déclarent ne pas croire en Dieu, alors que 70% disent appartenir à une église. Autrement dit, les 450.000 églises se "partagent" 224 millions de fidèles.

Pourquoi autant de sectes ?

Avant tout, pour des raisons financières. La loi prévoit en effet que les entreprises religieuses bénéficient d’un statut fiscal spécial. Elles ne payent pas d’impôts ! Pour des hommes d’affaires avisés, c’est une niche à ne pas rater.
L’article 501 du code des impôts américain précise que ces associations seront exemptées de taxes, à condition qu’elles ne fassent pas de politique.

Pourquoi le statut des "églises" est-il aussi favorable ?

Ce particularisme remonte à la naissance des États-Unis. Pour beaucoup d’immigrants venus d’Europe, ce pays a représenté, outre une possibilité de commencer une nouvelle vie, le droit de suivre leur religion sans être persécutés, qu’ils soient protestants, catholiques, ou juifs. Le premier amendement de la Constitution stipule depuis 1791 :

"Le Congrès ne fera aucune loi qui touche l’établissement ou interdise le libre exercice d’une religion".

Aujourd’hui encore, le sentiment religieux est très ancré dans le pays : l’immense majorité des Américains est rattachée à une église, point central de la communauté. Alors que la France est une république laïque depuis la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905, le président américain prête encore serment sur la Bible au XXI° siècle. "In God we trust", nous croyons en Dieu : cette devise est imprimée sur chaque dollar.
Comme disait Coluche : "Une religion, c’est une secte qui a réussi."

Jusqu’à preuve du contraire..

http://www.franceinfo.fr/emission/les-pourquoi/2014-2015/les-pourquoi-du-30-05-2015-30-05-2015-05-45

Pourquoi y a-t-il autant de sectes aux États-Unis ?
Tag(s) : #sectes, #usa, #états-unis
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :