Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout semblait réussir au chanteur pop Hamid Askari. Il se produisait sur scène dans les plus grandes salles du pays, toujours à guichets fermés. Ses albums se vendaient bien. Il avait son lot de fans qui lui demandaient un autographe, partout où il allait. Bref, l’artiste vivait un rêve. Mais un incident, survenu lors de son dernier concert dans la grande salle de la Tour Milad, à Téhéran, risque de signer la fin de sa carrière.

C’était le 30 janvier, en plein concert. Sa guitariste, Negin Parsa, a alors pris le micro. Or, en Iran, les femmes n’ont pas le droit de chanter en solo. Les organisateurs ont donc rapidement coupé son micro.

L’affaire aurait pu s’arrêter là, mais Hamid Askari a alors offert son propre micro à Negin Parsa. Le public était enchanté, et la performance a suscité les éloges de Hamid Askari qui, à la fin du concert, l’a qualifiée d’« une des meilleurs musiciens du groupe« , précisant qu’elle était « dotée d’une jolie voix ». La vidéo de cet échange a fait le tour de la Toile iranienne, faisant réagir les plus conservateurs, dont les sites Mashregh et Young Journalists Club, proche des gardiens de la révolution.

En Iran, un chanteur pop puni pour avoir laissé sa guitariste chanter
Tag(s) : #secte, #religion, #islam, #islamisme, #intégriste
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :