Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La ville américaine est confrontée à une épidémie du virus, qui touche principalement la communauté ultra-orthodoxe. En cause, le bouche à oreille antivaccin.

C’est le ballet des sorties d’écoles dans le sud de Williamsburg : circulent bus scolaires jaunes, poussettes et mères en perruque et jupe longue, hommes à chapeau, barbe et papillotes, la mine affairée. Mais la chorégraphie immuable de ce quartier du nord-ouest de Brooklyn, où vit une importante communauté hassidique, a été bousculée par l’arrivée des caméras et des politiques, mardi. Lors d’une conférence de presse, Bill de Blasio, le maire démocrate de New York, a décrété l’état d’urgence sanitaire dans quatre zones du quartier, pour tenter d’endiguer une épidémie de rougeole.

Alors que les Etats-Unis avaient éradiqué la maladie en 2000, New York a recensé 285 cas depuis l’automne, dont 228 rien qu’à Williamsburg (21 ont conduit à des hospitalisations). Et presque tous au sein de la communauté juive ultra-orthodoxe. La campagne menée depuis des mois par la ville pour inciter à la vaccination n’a pas suffi : 26 nouveaux cas ont été recensés la semaine dernière à Williamsburg. «Nous sommes à l’épicentre d’une épidémie de rougeole qui est très, très préoccupante», a appuyé le maire de New York. La maladie, virale et très contagieuse, peut provoquer des complications comme des encéphalites, aux séquelles graves, voire létales.

 

A New York, «certains juifs préfèrent la rougeole au vaccin»
Tag(s) : #judaisme, #secte, #religion
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :