Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le gouvernement du Québec a décidé d'adopter une loi imposant la neutralité des fonctionnaires. Au pays du multiculturalisme, cette initiative majeure a donné naissance à une drôle de coalition, qui ne recule devant rien pour faire capoter le projet. Ce qui souligne en creux la fracture entre le Canada multiculturaliste et le Québec francophone.
Mais qu'a donc décidé le gouvernement du Québec pour déclencher de telles réactions ? Quelle volonté poursuit François Legault, le Premier ministre, pour se voir accusé de préparer un "nettoyage ethnique", de s'inspirer de Mein Kampf, voire de paver la voie à un attentat au Canada ? En réalité, l'homme politique de centre-droit et son parti au pouvoir, la Coalition avenir Québec (CAQ) entendent simplement appliquer leurs promesses de campagne et faire adopter un projet de loi établissant une laïcité plutôt mesurée dans la Belle Province. Une initiative, soutenue par une large majorité de Québécois (autour de 65% dans les études d'opinion), qui vaut pourtant à Legault un torrent d'injures et de diffamations, révélant la sensibilité de la question du rapport aux religions au Québec, mais également celle de la place qu'occupe la province francophone au Canada. Depuis plusieurs semaines, "les actions des opposants à la loi 21 sont amplifiées alors que la voix des défenseurs de la laïcité rarement entendue, déplore Djemila Benhabib, militante laïque établie au Québec. Il y a un sérieux problème avec la couverture médiatique."
Au Québec, la gauche radicale, les libéraux et les intégristes font alliance contre la laïcité
Tag(s) : #laïcité, #islam, #islamisme, #religion, #religions, #secte, #sectes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :