Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Près de deux millions de visiteurs. Des revenus totalisant 18 millions de dollars en 2017, et un site évalué à 63,5 millions. Et pas un sou versé en taxes foncières. L’oratoire Saint-Joseph — comme tous les lieux de culte et édifices de communautés religieuses au Québec — bénéficie d’un congé de taxes municipales.
À l’échelle du Québec, 4922 lieux de culte et établissements appartenant à des communautés religieuses sont exemptés, en tout ou en partie, de taxes municipales et scolaires. Selon les chiffres du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation obtenus par Le Devoir, le montant de taxes non perçues totaliserait 182,3 millions de dollars, dont 20,1 millions en taxes scolaires et 162,2 millions en taxes municipales.
En déposant le projet de loi sur la laïcité de l’État, Simon Jolin-Barrette, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, déclarait que celle-ci devait être inscrite « comme principe formel, comme valeur fondamentale et comme outil d’interprétation des lois du Québec ».
Pourtant, aucune remise en question de l’article 204 de la Loi sur la fiscalité municipale — conférant aux lieux de culte et immeubles des institutions religieuses une exemption de taxes foncière, municipale et scolaire — n’est sur la table.
Plus de 182 millions en taxes non perçues
Tag(s) : #laïcité, #secte, #sectes, #religion, #religions, #Athéisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :