Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C’est par un chiffre alarmant que s’est ouvert, mercredi 16 octobre, le colloque annuel du Centre Contre les Manipulations Mentales (CCMM). 90 000 mineurs seraient, en France, élevés dans un contexte sectaire. Alors que l’avenir de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) est en péril, tous les intervenants du colloque ont tenu à rappeler l’importance de lutter, à tous les niveaux, contre l’emprise mentale des sectes sur les plus jeunes.
« Je viens vous parler cette année des enfants. Pas de ceux que l’on côtoie tous les jours, mais de ceux que l’on ne voit pas. Ceux à qui l’on a enlevé une vie sociale normale. Ceux qui sont nés au sein d’une secte ou encore ceux séquestrés par leurs parents embrigadés. En résumé, tous ceux qui n’ont pas droit à une vie d’enfant. » Les mots d’ouverture du colloque « Les mineurs face à l’emprise mentale », prononcés par Laure Telò, présidente du Centre Contre les Manipulations Mentales (CCMM) Île-de-France, témoignent de la vulnérabilité des enfants face aux mouvements sectaires et à l’emprise mentale de ces dernières, mais aussi des risques qui planent sur eux. « Les systèmes clos favorisent la maltraitance, les sévices sexuels, ainsi que la mise en danger de la vie des enfants. »
La vulnérabilité des plus jeunes face aux sectes
En France, 90 000 mineurs seraient prisonniers d’un contexte sectaire, selon la CCMM.
En illustration, groupe facebook des jeunes pèlerins d'Arès, ou révélation d'Arès. Le gourou s'appelle Michel Potay.
groupe facebook des jeunes pèlerins d'Arès, ou révélation d'Arès. Le gourou s'appelle Michel Potay.

groupe facebook des jeunes pèlerins d'Arès, ou révélation d'Arès. Le gourou s'appelle Michel Potay.

Tag(s) : #sectes, #secte, #escrocs sectaires, #pelerins d'ares, #revelation d'ares, #michel potay, #miviludes, #manipulation mentale
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :