Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A deux reprises, la NR a constaté la présence de livres du fondateur de la Scientologie dans les rayons du magasin La Vie claire. De quoi surprendre.
 
Surprenant. La NR a pu constater à deux reprises la présence, dans le petit rayon librairie du magasin La Vie claire de Romorantin, de livres de Ron Hubbard, le fondateur de la Scientologie. Le 2 octobre, c’était La Dianétique, livre phare de ce mouvement controversé. Le 19 octobre, on pouvait y voir un autre ouvrage de Ron Hubbard , Un corps pur, l’esprit clair. Le tout entre les huiles et les produits cosmétiques.
C’est évidemment légal. Mais l’Église de Scientologie est scrutée de près par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Contacté par la NR, l’organisme étatique confirme que la Scientologie « fait l’objet d’une vigilance constante » de sa part.
L’Église de Scientologie, qui se définit comme une religion, « se caractérise par son prosélytisme, l’un des usages de ce mouvement étant de convertir autrui à l’occasion d’un test de personnalité gratuit, de la diffusion de tracts ou de brochures, de conférences “ d’introduction ” gratuites, d’invitation aux offices du dimanche matin ou de toutes autres manifestations “ culturelles ” ou à visée humanitaire », explique la Miviludes. Elle qualifie ce prosélytisme, légal, de « très actif » et « parfois pernicieux dans la mesure où les liens avec l’Église de scientologie n’apparaissent pas toujours sur les tracts, sur les stands ou dans les publicités maintenant très présentes sur Internet » (lire ci-dessous).
Poursuites judiciaires Dans sa mission de lutte contre les risques de dérives sectaires, la Miviludes se fonde sur des « critères de dangerosité » établis « sur la base des travaux de plusieurs commissions d’enquête parlementaire » et sur son expérience. « En ce qui concerne la Scientologie, poursuit la Miviludes, les critères les plus éclairants sont : la déstabilisation mentale, les exigences financières exorbitantes, les ruptures avec l’environnement d’origine, le détournement des dispositifs et les fraudes économiques, l’opacité de la gestion et des circuits financiers » ainsi que l’existence de procédures judiciaires et de contentieux administratifs ou commerciaux.
En France, de nombreuses poursuites judiciaires concernant l’ Église de Scientologie (lire ci-dessous) ou certains de ses dirigeants ont été engagées depuis la condamnation, en 1978, de son fondateur Ron Hubbard, à quatre ans de prison pour escroquerie.
On trouve le nom du directeur de ce magasin (Frédéric Fallourd) dans la liste des scientologues français faite en 2015 par Chanology

 

La Scientologie en rayon dans un magasin bio de Romorantin (La Vie Claire)
Tag(s) : #secte, #scientologie, #escrocs sectaires, #escrocs, #anonymous
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :