Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Conférence des évêques d’Allemagne (DBK) a publié des statistiques pour l’année 2018 qu’elle reconnaît « préoccupantes ».
Plus de 200 000 catholiques allemands ont choisi de cesser de payer l’impôt ecclésiastique et donc d’appartenir à l’Église catholique. À l’exception du mariage, tous les sacrements sont en baisse.
« Préoccupantes ». Réagissant à la publication des statistiques annuelles de l’Église catholique allemande pour 2018, le jésuite et secrétaire général de la Conférence des évêques, le père Hans Langendörfer n’a pas caché son inquiétude, ni celle des évêques allemands.
Selon ce court rapport mis en ligne sur le site Internet de la DBK le 19 juillet, les catholiques étaient un peu plus de 23 millions à la fin de l’année 2018, représentant 27,7 % de la population totale en Allemagne. Ils sont donc toujours au coude à coude avec les protestants, qui sont 21,1 millions à adhérer à l’Église évangélique (luthériens).
6 millions de catholiques en moins en dix ans
Mais le chiffre ne cesse de baisser. L’an dernier, 216 078 fidèles catholiques ont décidé de « sortir de l’Église » en cessant de payer l’impôt ecclésiastique : 18 000 dans les diocèses de Fribourg et Cologne et même 22 000 dans celui de Munich…
En Allemagne, le rythme des sorties d’Église s’accélère
Tag(s) : #secte, #Catholicisme, #religion, #ex-adeptes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :