Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

500 000 personnes seraient sous emprise de sectes aujourd’hui en France. Depuis le départ à la retraite de Serge Blisko il y a 2 ans, la Miviludes n’avait plus de président et son existence était en question. Depuis le 1er janvier dernier, c'est plus clair et le gouvernement a décidé que la Miviludes dépendra du ministère de l’Intérieur et non plus du Premier ministre comme c’était le cas jusqu’à présent.
La Miviludes travaillera avec le Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CIPDR). Officiellement elle ne sera pas dissoute mais elle va fusionner avec ce dernier. Elle gardera ses 9 conseillers, mais il y aura une réduction du personnel administratif en vue d’une mutualisation des moyens avec le CIPDR. Tout cela c’est en théorie car pour le moment, tout le monde est encore à Matignon. 
 

Une décision qui a fait réagir de nombreuses personnalités de la vie publique

Une dizaine de parlementaires dont Jean-Luc Mélenchon ont interpellé le premier ministre pour demander des explications. Georges Fenech, l’ancien président de la Miviludes a exprimé son inquiétude dans les médias. Tous craignent que le gouvernement veuille faire disparaître la Miviludes en la faisant passer sous le joug du ministère de l’intérieur.
Elle perdrait selon eux son aspect transversal, ses relais locaux dans les préfectures de France. Pour les associations de victimes, cette fusion est un signal positif envoyé aux sectes.
En savoir plus sur les pèlerins d'Arès ou révélation d'Arès; le gourou s'appelle Michel Potay
En savoir plus sur la scientologie
En savoir plus sur les témoins de jéhovah
En savoir plus sur les évangélistes

 

L'État veut-il abandonner la Miviludes et la lutte contre les sectes ?
Tag(s) : #sectes, #secte, #tj, #revelation d'ares, #pelerins d'ares, #miviludes, #michel potay, #scientologie, #évangélisme, #Témoins de Jéhovah, #escrocs sectaires, #escrocs, #manipulation mentale
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :