Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En 2005, le journal Le Monde parlait déjà de la Porte ouverte chrétienne de Mulhouse (Haut-Rhin) à l'origine d'un foyer d'épidémie de coronavirus.
D'abord, saluer le voisin, un "futur frère du ciel", l'embrasser "sous le regard du Seigneur". Puis répéter les refrains qui défilent sur des écrans géants, chanter à tue-tête des hymnes et des louanges, balancer le corps, claquer des mains. La sono couvre à peine le "parler en langues", suite de mots et de sons inarticulés qui enfle pour invoquer l'Esprit saint.
Le pasteur Samuel Peterschmitt bondit sur scène. Quarante et un ans, cheveux courts et gominés, costume et cravate verts. Cet autodidacte sans formation théologique est l'un des meilleurs prédicateurs évangéliques de France. Il exerce à la Porte ouverte chrétienne de Mulhouse (Haut-Rhin), la plus grande megachurch bâtie sur le modèle américain, une affaire juteuse dont il a hérité de son père, Jean, un mennonite (anabaptiste). Ce soir, 3 000 fidèles remplissent un ancien hypermarché, racheté à bon prix, dans la banlieue de la ville.
Samuel Peterschmitt sait tout faire. Il chante et danse près d'accortes jeunes choristes. Micro à la bouche comme un crooner, il arpente la scène, ferme les yeux de manière extatique, chasse les démons. Il séduit, envoûte, électrise, magnétise : "La Bible m'a dit...", "Dieu m'a dit...". Et la foule, comme un seul homme, répond : "Amen." "Jésus est là parmi nous, prêche-t-il. Il est là pour chasser les démons, pour que les malades soient guéris, les pécheurs pardonnés."Il prie pour que la France prenne le "chemin de la repentance", pour les hommes politiques qui votent des "lois iniques", pour la société qui vit "dans le marasme". Il en appelle au respect du corps contre la pornographie, de la famille, des couples normaux, c'est-à-dire hétérosexuels. La foule s'agite, trépigne, chante en boucle : "Son sang m'a purifié, je le crois, je le crois... Mes fautes sont lavées par la croix, je le crois, je le crois."
D'autres prédicateurs prennent le relais. Comme Jacques Elbaz, juif converti, venu de Jérusalem : "Jésus revient bientôt, mais attention, le démon ne chôme pas. Portez tous le casque du salut." En Israël et en France, les juifs sont confrontés au "royaume des ténèbres". Il hèle son auditoire : "Est-ce que ce sont les juifs qui ont transpercé Jésus sur une croix ?" La foule hurle : "Non. Ce sont les Romains !" Les militants sionistes, un badge "Juifs pour Jésus" sur leur tee-shirt, exultent : " Nous voulons qu'Israël soit sauvé. Nous voulons que la France soit sauvée."

 

Les évangéliques, fous de Jésus
Tag(s) : #évangélisme, #secte, #religion, #manipulation mentale, #miviludes, #escrocs sectaires, #escrocs, #sciences, #Eglise, #christianisme, #croyance, #evangelique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :