Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contrairement au vœu du président Donald Trump, qui, dès la fin mars, avait anticipé un redémarrage du pays, les églises ne seront pas « bondées » pour la messe pascale, dimanche 12 avril. La plupart des responsables religieux, catholiques et protestants, ont demandé à leurs fidèles de suivre les célébrations en ligne, afin de respecter les mesures de confinement et de distanciation désormais en vigueur dans 45 Etats américains sur 50.
A travers le pays, certaines églises organisent aussi des cérémonies à suivre en « drive-in », permettant aux fidèles de se rendre en voiture devant le lieu de culte. Au Texas, un pasteur s’est pour sa part engagé à tenir plusieurs offices dans la matinée afin que les fidèles puissent y assister en respectant les mesures de distanciation sociale. « On ne peut pas répondre à l’appel de Dieu, en livestream », a-t-il déclaré à la chaîne ABC.
Mais à travers le pays, des pasteurs zélés ou en quête de notoriété, s’appliquent à défier les règles. En Louisiane, l’un des Etats particulièrement touchés par le Covid-19, Tony Spell, responsable de l’église Life Tabernacle Church, persiste à penser que « Dieu protégera [les malades] de tout mal et de toute maladie ». Ce récidiviste, déjà arrêté le 31 mars pour violation des règles de confinement, après avoir célébré une messe où se pressaient des centaines de fidèles, a répété à la veille de Pâques à l’agence de presse Reuters que « Satan et le virus ne [les] arrêter[ont] pas » et promis une célébration dimanche.
Coronavirus-COVIDー19 : aux Etats-Unis, des pasteurs récalcitrants défient le confinement
Tag(s) : #secte, #sciences, #religions, #religion, #évangélisme, #christianisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :