Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ces communautés indigènes sont très vulnérables aux maladies apportées de l'extérieur et l'épidémie de coronavirus, qui sévit dans le pays, est particulièrement redoutée.
 
La décision est historique. Un juge brésilien a interdit aux missionnaires chrétiens évangéliques de pénétrer sur le territoire de peuples indigènes d'Amazonie.
L’objectif est clair : protéger ces communautés très vulnérables face aux maladies venues de l'extérieur. À ce jour, vingt-trois membres de tribus indigènes du Brésil ont été contaminés par le nouveau coronavirus et trois en sont morts.
Désormais, plus aucun missionnaire ne doit s’aventurer dans la vallée du Javari. Cette réserve, située dans le nord-ouest du Brésil, abrite la plus grande concentration au monde de communautés autochtones isolées, c'est-à-dire sans contact avec l'extérieur.
 
La police et l’armée autorisées à expulser tout contrevenant
C'est une zone très difficile d'accès, que la branche brésilienne d'Ethnos360, l'un des plus grands groupes évangéliques au monde, prévoyait de rejoindre à l'aide d'un hélicoptère flambant neuf. Cette organisation américaine controversée a directement été citée par le juge fédéral Fabiano Verli.
Celui-ci a rappelé que dans le passé, des maladies courantes comme la rougeole ont décimé des populations entières, après la visite de missionnaires. On estime que près de de 95% des autochtones d'Amérique ont été décimés par des maladies amenées par des colons européens.
La pourriture religieuse à un nom, l'église évangélique

La pourriture religieuse à un nom, l'église évangélique

Tag(s) : #évangélisme, #secte, #sciences, #religion, #Eglise, #christianisme, #escrocs sectaires, #evangelique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :