Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Foyers de Charité ont révélé vendredi 12 octobre sur leur site l’existence de « plusieurs témoignages » de femmes faisant état de « gestes déplacés » et de « comportements inappropriés », portés contre le père André-Marie van der Borght.
Décédé en 2004, ce prêtre, fondateur du foyer de Tressaint (Côte d’Armor), était une figure charismatique de ce réseau de communautés.
« C’est avec une grande tristesse que je souhaite, avec les responsables du Foyer de Charité de Tressaint (Côtes-d’Armor), vous informer d’éléments importants sur le prêtre fondateur de ce Foyer. » Le message qui commence par ces mots, mis en ligne vendredi 12 octobre matin sur le site des Foyers de Charité, est signé du père Moïse Ndione, modérateur de l’œuvre. Il est adressé aux « membres et amis des Foyers de Charité ».
« Plusieurs témoignages ont été portés à ma connaissance et font état de gestes déplacés et de comportements inappropriés que le père André-Marie van der Borght a eus à l’égard de femmes, notamment dans le cadre de l’accompagnement et du sacrement du pardon », annonce le père Ndione, ajoutant naturellement que « ces gestes sont inacceptables de la part d’un prêtre ».
 
Les Foyers de Charité révèlent des accusations contre une de leurs grandes figures
Tag(s) : #secte, #religion, #Catholicisme, #manipulation mentale