Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La pratique, qui séduit surtout des viticulteurs, découle de l'anthroposophie. Vivement critiquée par certains pour ses fondements ésotériques, elle est considérée par quelques rare chercheurs de l'Inra comme un sujet d'étude.
Votre question renvoie à l’agriculture biodynamique, louée par certains, objet de fréquents articles de presse la plupart du temps laudateurs, mais renvoyée à ses fondements magico-ésotériques par ses détracteurs. Installée depuis des décennies, cette pratique héritée de la philosophie anthroposophique, est surtout utilisée dans la viticulture. Si elle est marginale (elle représenterait dans le monde environ 1% des surfaces de vignes cultivées, contre 9% pour le bio et 90% pour le conventionnel), elle est prisée par certains consommateurs, et revendiquée par certains des domaines les plus prestigieux (Pommard, la Romanée-Conti). En mai, Bernard Arnault a annoncé le passage prochain en biodynamie du domaine de Château d’Yquem, le plus célèbre des sauternes.
La médiatisation de la pratique biodynamique, parfois présentée comme le nec plus ultra du bio, est vivement dénoncée par une frange réduite mais très active d’internautes. Récemment, un reportage de France 5 dans l’émission Silence, ça pousse a ainsi fait réagir certains twittos, indignés que le service public donne une audience à des croyances «magiques».
L'agriculture biodynamique est-elle une pseudo-science ?
Tag(s) : #secte, #sciences, #manipulation mentale, #miviludes, #escrocs sectaires, #escrocs
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :