Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La jeune blogueuse et militante tunisienne Emna Charki, 27 ans, a été condamnée ce mardi à 6 mois de prison pour incitation à la haine entre les religions et à une amende de 2000 dinars (soit 620 euros) pour atteinte au sacré. Elle affirme qu’elle fera appel.
Emna Charki a relayé durant le confinement un post Facebook humoristique encourageant les Tunisiens à se laver les mains et à respecter la distanciation sociale pour ne pas tomber malade du Covid-19. Problème selon le procureur, le texte reprend la rythmique coranique.
Déménagement forcé
Les cartons passent des bras d’Emna à ceux de sa mère dans leur petit appartement non loin de la capitale. La première sanction est tombée bien avant celle de la justice. Le propriétaire met à la porte Emna et sa famille. Il ne veut plus loger de "kafir" – mécréant – ici.
Derrière ce post Facebook, le fond du problème est qu’Emna est athée, et qu’elle ne courbe pas l’échine, elle le revendique. "Je n’aime pas l’hypocrisie, nous confie-t-elle. Oui, j’aurais pu prétendre que mon compte avait été piraté et que je n’avais jamais relayé ce post. Mais si on est quoi que ce soit, homosexuel, hétéro, athée, il ne faut pas se gêner et le dire. Être athée n’est pas un crime !"
"Ici, ils prétendent que nous avons une liberté de croyance. C’est faux. Regardez-moi ! Je suis condamnée pour avoir relayé un post qui n’est ni offensant, ni injurieux."
Emna persiste et signe. Contre l’avis de ses avocats, elle témoigne : "Nous les athées, nous n’avons pas de droits en Tunisie. Je milite pour un État laïc, pour que nous puissions vivre ensemble, croyants ou non. Pour que je puisse manger au restaurant durant le mois de ramadan. Qu’on ne m’oblige pas à me cacher, tout cela parce que, comme tant d’autres, je ne jeûne pas".
Six mois de prison pour avoir relayé des consignes sanitaires : "Je n’ai plus d’avenir", témoigne cette Tunisienne
Tag(s) : #Athéisme, #blasphème, #islam, #secte, #religion
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :