Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans de nombreux pays du monde, y compris en Europe, le délit de blasphème continue d’exister et d’être appliqué. Offensez une religion ou tournez la en dérision, et vous risquerez d’être condamné à des peines plus ou moins lourdes (mieux vaut ne pas faire ce genre de choses au Pakistan). Inutile de jeter de l’huile sur le feu, c’est vrai, mais il y a quand même des limites au ridicule.

1. La condamnation de Mahmoud Ahmed-Hamdi en Somalie
Ce professeur d’université a posé sur Twitter une question pas si bête : « Est-ce que prier Dieu constitue une stratégie viable pour faire face à la sécheresse qui s’annonce en Somalie ? »
Une question pas si bête mais qui n’a manifestement pas beaucoup plu aux autorités somaliennes, lesquelles, après une courte instruction, l’ont condamné à 2 ans et demi de prison pour blasphème. A croire qu’elles essaient de couvrir l’inefficacité manifeste de Dieu qui ne répond pas du tout quand on l’appelle.

2. Asia Bibi, quasi tuée pour un verre d'eau
En 2010, Asia Bibi a été condamnée à mort au Pakistan parce que, chrétienne, elle s’était légèrement vénère après avoir proposé un verre d’eau à ses voisines musulmanes qui avaient refusé d’y boire pour des raisons religieuses, avant de la dénoncer pour avoir insulté le prophète. Elle a finalement été relaxée en appel 8 ans plus tard.
Top 10 des condamnations pour blasphème les plus absurdes et débiles
Tag(s) : #Athéisme, #blasphème, #sectes, #secte, #religion, #religions