Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Appel à la repentance pour un pasteur américain, conséquence des Marches des fiertés pour un rabbin israélien… Partout dans le monde, des leaders religieux assimilent l’épidémie du coronavirus à une punition contre les homosexuels.
Le Covid-19, plus connu sous le nom de coronavirus humain, se répand à grande vitesse. Plus de 110.000 personnes ont déjà été contaminées dans le monde par ce virus détecté en Chine en décembre 2019, dont au moins 1.400 en France. Pays le plus touché d’Europe, l’Italie vient de mettre en place des mesures exceptionnelles de confinement sur tout le territoire. Alors que les soignants du monde entier s’activent pour prendre en charge l’épidémie, d’autres préfèrent y voir une punition divine.
L’universitaire et leader chiite irakien Hadi al-Modarresi, qui réside en Iran, avait ainsi assimilé dans une vidéo la propagation du virus à un « acte d’Allah » pour punir les Chinois de leurs exactions antimusulmans. Depuis, le dignitaire a contracté le coronavirus… Mais la population LGBT+ est aussi fréquemment prise pour cible par des leaders religieux qui profitent de l’angoisse suscitée par l’épidémie pour stigmatiser les homosexuels.
Pour ces leaders religieux, le coronavirus est une punition divine contre l’homosexualité
Tag(s) : #sciences, #sectes, #secte, #religions, #religion, #évangélisme, #islam, #christianisme, #judaisme, #Catholicisme, #Eglise, #croyance, #evangelique, #homophobie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :