Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Si quelque chose tue plus de dix millions de personnes dans les prochaines décennies, ce sera probablement un virus hautement contagieux plutôt qu'une guerre", lance Bill GatesEt le fondateur de Microsoft d'ajouter : "Il peut y avoir un virus où les gens infectés se sentent en bonne santé, prennent l'avion ou vont au marché." Ce discours a été prononcé par Bill Gates à l'occasion d'une conférence Ted, en avril 2015. Le virus Ebola faisait alors des ravages sur le continent africain, tuant plus de 11 000 personnes.
Cinq ans plus tard, en pleine pandémie de coronavirus, certains voient dans cette vidéo la preuve ultime que Bill Gates avait prévu la catastrophe sanitaire. Pire, il l'aurait orchestrée, pour mieux en tirer profit et imposer ses vues au monde entier. Une théorie du complot défendue et relayée par des conspirationnistes, des militants antivaccins et des partisans de l'extrême droite, qui ont trouvé un ennemi commun.
Entre février et avril, les intox établissant un lien entre Bill Gates et le Covid-19 ont été mentionnées plus 1,2 million de fois sur les réseaux sociaux et à la télévision,  selon les mesures de Zignal Labs, citées par le New York Times*. Un tiers de plus que les autres thèses conspirationnistes les plus répandues : celles connectant le virus à la 5G. Comment le milliardaire philanthrope, dont la fondation a promis 250 millions de dollars de dons depuis le début de la pandémie, a-t-il pu devenir la cible favorite des fake news ?
Accusé d'avoir breveté le coronavirus
Fin janvier, la première intox circule : "Bill Gates a financé l'Institut Pirbright, qui possède un brevet sur le coronavirus." La "fake news" est publiée par The Liberty Beacon, un site conspirationniste américain. Une semaine plus tard, elle a traversé l'Atlantique et se trouve relayée par No Signal Found, qui se présente comme un "média alternatif" et qui reprend en guise d'illustration un photomontage déjà vu sur Infowars, le site du conspirationniste américain Alex Jones.
Coronavirus : comment Bill Gates est devenu la cible favorite des complotistes, des antivaccins et de l'extrême droite
Tag(s) : #sciences, #croyance
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :