Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alors que la France cherche à avoir accès à un vaccin contre le Covid-19 le plus vite possible, avec la visite aujourd'hui d'Emmanuel Macron chez Sanofi, une étude du CNRS relève qu'entre 20 et 25% de la population interrogée n'a pas l'intention de se faire vacciner. 
Le Covid-19 a fait 430 000 morts dans le monde. La Chine s'inquiète du retour des contaminations alors que les laboratoires cherchent à mettre au point un vaccin le plus vite possible pour faire face à une éventuelle deuxième vague. Pourtant, près d’un Français sur 4 ne se ferait pas vacciner selon une étude du CNRS, débattue dans un article du Lancet Infectious Diseases. "C'est quand même surprenant que face à une maladie avec autant de cas graves voire mortels, l'opposition demeure forte", explique le sociologue et auteur de cet article Jeremy Ward. Il travaille depuis dix ans sur les réticences des Français à se faire vacciner et trouve en général cette proportion de 20 à 25% mais plutôt pour des maladies que les Français estiment bénignes, comme la varicelle. 
Le principal motif de cette réticence est l’idée que ce vaccin sera réalisé trop vite et risque par conséquent d’être peu sûr.
Jeremy Ward, sociologue au CNRS
Des inquiétudes sur le délai de fabrication 
Mais les travaux du sociologue ne s'arrêtent pas à savoir combien sont pour ou contre. Dans une enquête hebdomadaire faite sur un échantillon représentatif de 1 000 à 2 000 personnes, il observe que les plus radicaux des anti-vaccins, ceux qui par principe sont opposés au fait de se faire inoculer un virus pour activer leur système immunitaire, ne sont qu’une minorité. La majorité, 70% de ceux qui disent non, s’inquiète plutôt de la sécurité d’un vaccin produit dans un délai aussi rapide, comme avec H1N1.  
Mais ils peuvent très bien être vaccinés par ailleurs contre d’autres maladies. Ces doutes peuvent aussi être alimentés par leur médecin généraliste. Une étude de chercheurs à Marseille avaient montré que 14% des médecins généralistes avaient eux-mêmes des doutes sur l'intérêt des vaccins.
Coronavirus-COVIDー19-Le billet sciences. Qui sont les anti-vaccins ou plutôt les "hésitants-vaccins" ?
Tag(s) : #sciences, #croyance
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :