Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les naturopathes ont ceci de commun avec les religions, c'est qu'ils vous font avaler n'importe quoi.

Un naturopathe de 44 ans a comparu ce vendredi 10 septembre devant le Tribunal de Paris, pour « exercice illégal de la médecine » et « usurpation du titre de médecin » après le décès d’un de ses patients.

La présidente de la 31e chambre du Tribunal de Paris avait prévenu : l’audience qui s’est tenue ce 10 septembre serait « pleine d’émotion, de douleur aussi ». Après le décès de Charles B. en 2018, à 41 ans, des suites d’un cancer des testicules malgré un pronostic pourtant largement favorable, son naturopathe, Miguel B., comparaissait pour «exercice illégale de la médecine » et « usurpation du titre de médecin ».

Mais plus que d’émotion, la salle s’est trouvée prise d’incrédulité. Pendant presque huit heures, magistrats, avocats et parties civiles ont écouté le discours déroutant d’un homme persuadé qu’en cas de cancer, seuls les purges, jeûnes et jus de légumes fonctionnent, au contraire des chimiothérapies. Il ne serait peut-être pas à la barre si l'un de ses clients, ayant appliqué ces règles, a perdu la vie. À l’instar, peut-être, d’une éventuelle seconde victime.

La suite

Jeûne et pendule pour soigner un cancer : un naturopathe face à la justice
Tag(s) : #sciences, #manipulation mentale, #escrocs, #croyance
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :