Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ils se tiennent loin du monde extérieur, croient à l’Apocalypse prochaine et au retour du Christ. En attendant, les Témoins de Jéhovah semblent être le théâtre d’actes pédocriminels répétés et passés sous silence par l’organisation, d’après les nombreux témoignages et documents que nous avons recueillis pendant une enquête au long cours.

A l’âge de 13 ans, j’ai été abusée par un membre éminent de la congrégation. Il avait 41 ans. Nous faisions du porte-à-porte ensemble pour convertir les non-jéhovistes. » Yannick, 51 ans aujourd’hui, a grandi au sein des Témoins de Jéhovah (TJ). Elle décrit une enfance faite de contraintes, de méfiance vis-à-vis du monde extérieur, d’interdits en tous genres et… d’abus sexuels. « Quand la première agression a eu lieu, je l’ai dit à ma mère, mais elle ne m’a pas crue. Elle est allée le répéter au collège des anciens, qui m’a fait passer devant le tribunal ­interne, où j’ai été traitée de menteuse. Ça m’a traumatisée. Ils ont eu mon silence. Laissant la liberté à mon agresseur de recommencer. »

La France compte 131 754 Témoins de Jéhovah, d’après le site de l’organisation. L’histoire du mouvement remonte au XIXe siècle. En 1818, William Miller, un prédicateur baptiste, fait des recherches sur l’Apocalypse et le retour du Christ, qu’il envisage pour 1843 (raté). Ses travaux inspirent un pasteur, Charles Taze Russell, qui décide de fonder un culte, les Étudiants de la Bible, et une société, la Watch Tower (la Tour de garde), basée dans le Bronx. Il faudra attendre le décès de Charles Russell en 1916, et la reprise du culte par le juge américain Joseph Rutherford en 1931, pour que les Témoins de Jéhovah, tels qu’on les connaît aujourd’hui, naissent. Ils sont présents dans deux cent quarante pays, et comptaient plus de huit millions d’adeptes en 2021.

La suite

Tag(s) : #secte, #temoignages, #tj, #pédophilie, #manipulation mentale, #escrocs sectaires, #Témoins de Jéhovah
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :