Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La technologie engendre de nombreuses théories pseudo-médicales et complotistes.
Accusées depuis longtemps déjà de provoquer des cancers ou de l'hypersensibilité, avec des symptômes diffus et handicapants, la 4G et sa successeuse la 5G alimentent de nombreuses rumeurs dont les réseaux sociaux se font une chambre d'écho.
Aujourd'hui, en pleine crise sanitaire, la 5G, cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile cristallise les craintes: ici, elle tuerait des pigeons, là, elle induirait des tumeurs cérébrales ou des lésions de l'ADN mais, surtout, elle serait responsable de la pandémie de Covid-19. À ce titre, on a vu fleurir des cartes de corrélation entre propagation du virus et déploiement de la 5G.
Rien ne semble à ce jour justifier de telles rumeurs à maintes reprises démontées par les confrères et consœurs spécialistes en vérification de l'information.
En lieu et place de l'habituel debunk, essayons la compréhension, voire l'empathie afin de comprendre comment peuvent se développer des croyances autour d'une technologie qui n'est pas si nouvelle que ça.
Rappelons à ce propos que l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a autorisé, à titre expérimental, le déploiement en France de la technologie 5G, qui exploite des fréquences comprises entre 3,4 GHz et autour de 26 GHz. Ces ondes, déjà mises à profit dans les liaisons satellitaires par exemple, ne diffèrent pas fondamentalement des ondes de télécommunication déjà existantes.
Tentons de comprendre les gens qui ont peur de la 5G
Tag(s) : #sciences, #manipulation mentale, #croyance
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :